Europe,  France

MES INCONTOURNABLES POUR DECOUVRIR MARSEILLE AUTREMENT

Depuis quelques années Marseille est la nouvelle « citytobe ». Mais pourquoi la cité phocéenne attire tant de voyageurs ? La ville est multiple et offre différents visages a qui sait l’explorer pour découvrir ses pépites. Je me suis prêtée au jeu et me suis perdue pour y dénicher mes incontournables. Je vous ici celle qui vous donneront surement envie à votre tour de vous y aventurer…

Se perdre dans la montée des Accoules pour admirer des œuvres de street-art

Direction le quartier du panier, le cœur vivant de Marseille. Ce quartier longtemps boude et devenu le quartier ou il faut être mais surtout ou il faut se perdre pour s’émerveiller. Connu autrefois comme la montée de l’observateur, la montée des Accoules est niché au cœur de ce quartier vibrant. En plus d’une vue imprenable sur le clocher de l’église des Accoules, ce qui la rend incontournable ce sont les différentes œuvres de street-art qui recouvrent ses murs. J’ai été émue par la diversité des fresques mais plus que tout l’émotion qui s’y dégage….

Se frotter aux joueurs de pétanque à la boule des vents

En continuant à descendre la montée des Accoules, je fini par me retrouver dans la rue fontaine des vents. Pleine de charme, je lève le nez pour contempler l’allure hors du temps des façades. Mon œil est attiré par une devanture colorée de l’artiste Choofy. Son emblème son chat, un gros matou attachant aux formes généreuses. Mais cette découverte a un double effet « kisscool », puisque qu’il s’agit d’un boulodrome. Je m’engouffre et découvre un lieu plein de charme et dans son jus. Au fond se trouve un bar comme on aime s’y rafraichir. Ses habitués avec leur accent trainant, leur pastis, les conversations enflammés seront une superbe toile de fond pour une partie de pétanque avec des joueurs passionnés et passionnant. C’est peut-être la découverte qui m’a le plus apporter d’émotion. J’adorais en fin de journée m’y retrouver pour suivre des parties de pétanque endiablées ! 

La boule des vents

Rue de la fontaine des vents (dans le quartier du panier)

13002 Marseille

S’émerveiller devant l’architecture singulière du Mucem

Surplombant le vieux port, le musée du Mucem est devenu l’emblème artistique du renouveau de Marseille. Le musée propose de surprenante programmation et chaque fois que je me rends à Marseille c’est avec plaisir que je les découvre. Mais ce qui me plait le plus, c’est la singularité de son architecture. Ce qui me touche, c’est cette rencontre entre son passé et son avenir, entre les vestiges de son mole portuaire et se cube denteler de béton. Une pure merveille. Quel que soit l’endroit où l’on se trouve mon regard s’émerveiller face à la beauté des lieux et les différents panoramas qui s’offre à moi. Mon coup de cœur est certainement ces rayons de lumière qui transpercent cette sublime dentelle de béton. Tellement instagramable ! courez-y !

Mucem

Plein tarif : 11€ / Tarif réduit : 7,50€

Ouvert tous les jours sauf mardi, les horaires évoluent en fonction de la saison. Consulter le site.

S’aventurer au secret Vallons des Auffres

L’été, les plages de Marseille sont prises d’assaut. Mais pas de panique, il existe des spots un peu plus secret et confidentiel connu par les locaux. L’un de ceux qui m’a été soufflé à l’oreille sont les Vallons d’Auffres. En partant de la plage des Catalans, j’ai longé la côte et là, sur la gauche, se trouve une petite entrée annonçant le début du bonheur. Avec ses allures de village, son petit port et ses criques, les Vallons sont the place to chill. J’ai eu un gros coup de cœur ! Atypique, ce spot secret révèle bien les trésors dont regorge la cité phocéenne. A découvrir absolument.

Se prélasser sur l’un des matelas de la plage de la baie des singes

J’adore l’esthétique du film « meurtre au soleil » réalisé par Guy Hamilton en 1982 et inspiré du célèbre livre d’Agatha Christie. Je ne pensais pas un jour retrouver ce décor de carte postale dans le sud de la France. Pour rejoindre ce petit paradis, RDV sur le vieux port pour embarquer sur un bateau en direction de la pointe rouge. La balade est belle et offre un avant-gout de ce qui m’attend. En arrivant à la pointe rouge, je ne vais pas très loin puisque de nouveau j’embarque sur une petite embarcation cette fois pour le village des Goudes. J’ouvre les yeux et me régale sur le panorama spectaculaire qui s’offre à moi. En débarquant aux Goudes, je chemine sur un petit chemin en plein cœur des calanques. J’ai dû m’arrêter au moins une bonne dizaine de fois pour savourer le majestueux tableau que mère nature à créer avec générosité. Au bout, se dévoile alors en contrebas, le paradis tant espéré, la plage de la baie des singes. Ohhh que la journée va être belle ! Je me love sur mon confortable matelas couleur corail et comme un lézard, réchauffe ma peau au soleil. Telle une sirène (oui je sais je me la raconte un peu !), je descends de mon rocher pour aller barbotter dans l’eau, fraiche, très fraiche ! Pour le déjeuner, je n’ai pas besoin d’aller bien loin, puisque le resto de la plage offre aux gourmands une carte savoureuse avec les produits de la mer. Je m’attable en terrasse et me régale d’un plat aux couleurs de la méditerranée. Je repars pour la sieste et me prélasser dans ce sublime écrin. Attention, pour croquer ce bonheur il vous faudra absolument réserver avant votre arrivée (matelas + resto) au risque de vous faire refouler !

Restaurant de la baie des singes

Tel : 04 91 73 68 87

Comment y aller : le mieux c’est en bateau, depuis le vieux port de Marseille prendre la navette qui va à la pointe rouge et de la prendre le bateau qui va aux Goudes. Des Goudes, prendre le chemin situé à votre droite, vous serez à environ 15/20 min à pied de la baie des singes. Vous pouvez acheter vos billets directement sur les bateaux ou si vous avez la carte des transports pour la semaine alors vous embarquez directement.

Tarif resto : A partir de 25€/plat

Serpenter le long de la mer, en empruntant le train de la côte bleue

Après le bateau, c’est en train que j’embarque pour mon prochain incontournable. J’avais envie de changer de point de vue pour admirer la beauté de cette côté magique. De la gare St Charles, je monte dans le TER en direction de Miramas. En sortant de Marseille, L’estaque est l’une des premières escales, mais je décide de m’aventurer plus loin encore. Le nez rivé sur la fenêtre, je contemple les petits villages qui jalonne l’itinéraire de la côte bleue. Une régalade comme l’on dit ici. Je décide de m’arrêter dans le village de Sausset-Les-Pins. A la sortie de la gare, une carte attire mon attention et suggère une belle randonnée sur le sentier de la côte bleue en direction du village de Carry-Le-Rouet. Je m’exécute et je peux vous dire que je n’ai pas été déçu du voyage. Le parcours est légèrement en descente ou plat, ce qui rend la balade agréable pour admirer de superbes paysages typiques de la méditerranée. J’ai poussé et oh et des ah tout au long du chemin. Malgré un soleil de plomb, ce fut une belle randonnée pour découvrir d’autres panoramas non loin de Marseille.

Prix du billet TER: Gare de Marseille St Charles à Sausset-Les-Pins, Carry-Le-Rouet à Marseille St Charles

Durée de la randonnée : 2h30/3h00 de Sausset-Les-Pins à Carry-Le-Rouet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *